MON SMARTPHONE, CE MARIAGE DISCRET MAIS BIEN REEL

Eh les filles, vous faisiez gbangban avec votre conjoint parce-que 2ème bureau bouffait tout son temps. Maintenant que ta vraie rivale est dans sa poche, tu subis.

C’est elle qui a droit aux meilleures caresses, on la traite avec toutes les précautions de peur qu’elle ne tombe, on anticipe même sur ses chutes en la protégeant avec toute sorte de pochette de peur qu’il lui arrive quoi que ce soit, on souri en permanence tête baissée à ses blagues pendant que les tiennes ne semblent même plus l’émouvoir.

On reste en sa compagnie jusqu’à tard dans la nuit, même quand c’est le moment d’échanger quelques câlins, elle est toujours à portée juste au cas où et quand c’est le moment de dormir, elle est dans le lit . A son réveil, elle est l’objet de sa première attention et si jamais il arrive qu’il l’ai oublié à la maison en sortant le matin, vous mesurez son attachement à la vitesse avec laquelle il revient chercher son inséparable compagne…

l’heure est grave mes chers faut qu’on parle.

Ok bon faut bien le dire hein c’est pas qu’un truc de mec. Nous sommes tous concernés car moi aussi je me suis surprise en circulation et même par moment aux chiottes entrain de pianoter sur mon phone!! 🙂 . Non mais franchement, les amis qu’est ce que notre seconde moitié nous demande de trop que nous ne faisons déjà à notre phone? Arrêtons arrêtons arrêtons de fredonner zaho … « je ne pourrais te donner ce que je n’ai pas » Qui dit que nous n’avons rien à donner? C’est juste que notre temps et notre attention sont siphonnés avec la complicité de ces gadgets que nous installons royalement dans nos vies. J’ai su que j’ai touché le fond le soir où mon chéri me dit: bb tu connais la nouveauté? je lui fais : « quoi? » et lui au lieu de me parler de ce qu’il en est il me balance l’info depuis son phone sur le mien. C’est à dire que si après une journée de travail où vous n’avez échangé que par textos il faudrait que le soir même en présence l’un de l’autre vous ne puissiez continuer de communiquer que par cet intermédiaire ça crain pour de vrai.

Quand souvenirs et nostalgie s’en mêlent…

Fini la belle époque pourtant très récente où on s’échangeait les lettres. Même pour se faire chier on prenait la peine de s’écrire 😀   Mais aujourd’hui, on se fait plaquer par texto.

Fini le temps où l’on allait se manquer à domicile et où on laisse un petit mot sur l’escalier; aujourd’hui, c’est des jours à l’avance qu’on est tenu d’appeler pour informer de son passage.

Fini le temps où l’on avait une poignée d’amis mais qu’on fréquentait pour de vrai, nous donnant l’occasion d’échanger sur nos réalités et nos vécus. Aujourd’hui, on a une infinité d’amis mais à part leur prénoms ou même leur pseudos je dirais, de leur vie on ne sais que dale.

Allez assez pleuré sur le lait renversé

Bien évidement je ne suis pas de ceux qui pensent que parceque les couches bébé polluent l’environnement, va falloir retourner aux méthodes anciennes. faut juste en faire de plus écolo. Je ne pense donc pas qu’il faille balayer tous ces petits gadgets de la tech. Mon prégo a déjà sorti la formule: Je n’ai pas de L’AVERSION pour les technologies nouvelles. Donc pas la peine de m’en vouloir comme Nadège qui la dernière fois a passé toute sa soirée à me démontrer que le smartphone est un outil de travail,  etc. Mais c’est indéniable aujourd’hui et ça se dénonce de plus en plus, ces technologies nous isolent. donc je parlerai pour ceux qui on déjà pris conscience de ce risque d’addiction.

Alors voici mes propositions:
  • Imposez vous de petites règles comme pas ex: pas de téléphone à table ou après 22h:00 à la maison.
  • Au lieu de prendre 1heure de temps à scroler les murs facebook ou à échanger des textos avec 50 pots, mettez cette heure à profit pour rendre visite à un seul ce jour là.
  • Décrétez un mois dans l’année où vous grêvez de whatsaap. Je l’ai essayé et croyez moi on n’en meurt pas. Quand j’ai réinstallé l’appli, je me suis retrouvée avec 1948 messages non lus en seulement 26 jours d’absence. et pourtant le fait que je n’ai pas eu ces infos en temps réel n’ont pas arrêté mon business et le monde ne m’a pas attendu.

Je ne dis pas que mes options sont exaustives car il est question que chacun trouve ses formules pour son équilibre perso. Toute fois, gardons le contrôle et souvenons nous que dans ce monde, c’est nous qui choisissons de monter à bord du train de notre choix et de descendre à la station voulue. Il n’est pas question que nous nous fassions entraîner par n’importe quel courant et en une destination inconnue.

Ravie que vous m’ayiez lue, je vous retrouve pour un prochain billet et qui cette fois-ci ne sera pas un coup de gueule. Entre temps,  Bonne fête de la pentecôte et croquez la vie à pleines dents 🙂

Par Bénédicte CAPO-CHICHI A. ce 27/05/2017

Rejoignez la communauté!
Nadège et Bénédicte, l'aventure continue...

Ne ratez aucune publication

Share

2 réflexions au sujet de « MON SMARTPHONE, CE MARIAGE DISCRET MAIS BIEN REEL »

  1. Une fois encore, un texte réfléchi, décrivant une réalité bien tenace. Merci à ahlesfilles.
    Au volant, à moto, en marchant, au déjeuner, au dîner, en sommeil, au travail, nos smartphones nous dictent la loi comme s’ils n’étaient pas juste des outils en notre possession pour atteindre des objectifs précis.
    Prenons conscience. Dictons leur notre loi, possédons nos smartphones. Ils détruisent nos relations humaines: dans le couple, c’est encore horrible les désastres!
    A cette allure, nous aurons bientôt des mariages avec nos smartphones.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *