BÉNÉDICTE, SA CRISE ET APRES ?

Hello, Coucou par ici,

Oula comme vous m’avez manqué! Tout d’abord, un grand panier de petits mots de gratitude à vous tous; je n’oublis pas non plus tous ceux qui m’ont contacté pour exiger de moi leur prochain billet tellement ce silence était long et inexpliqué. Si je vous dis la vérité, je devrais vous tuer ensuite 😉  … Pour être sincère, la raison est toute simple:

img_20160817_172531

J’AI PERDU LES ELECTIONS…

J’ai néanmoins fait une belle campagne vous vous rappelez? Alors, pendant que certains perdants se sont trouvé une place au chaud près du gagnant;  et que d’autres sont retournés à leur business, et même que d’autres encore sont simplement retournés poser leur fesses sur le bon vieux banc de l’assemblée; moi j’ai carrément plongé dans une crise…le genre qui vous fait toucher le fond de tout votre poids et sans rien pour amortir… Héy! je vous interdit de vous moquer car il y a bien pire . ëtre dans le déni total et ne même pas se faire à l’idée qu’on a perdu.

Pour ma part; j’estime que la crise précède toujours la remise en question et cette étape est la première pour remonter la courbe. Ainsi donc, à tous mes semblables qui ont connu cette année, déception ou échec, y compris aux examens, je vous dis: ce qui compte c’est ce que vous faites de la suite.

img_20160817_160924

…ET LA VIE CONTINUE…

Pour ma part, la suite a été bien mouvementée et je vous en dévoile un pan. Après cette crise, j’ai atterri aux émirats arabes unis. Croyez moi je ne pourrais même pas m’en vanter car c’est la nème fois de ma vie qu’un voyage tous frais assurés sur le dos de la princesse me tombe dessus. Après quoi mon chéri m’a sorti « Bénédicte toi décidément hein, Düsseldorf, Cologne, Paris, Lyon et maintenant Dubaï !!! Tu finira par faire sans moi le tour du monde que nous planifions ensemble et à 0 francs en plus » 🙂

ANYWAY, DUBAÏ C’EST LE MOMENT D’EN PARLER.

Je ne veux pas me faire passer pour Christophe Colombe donc c’est pleinement consciente du fait que parcourir des villes pareilles ne soit plus extra pour nombre de mes compatriotes que je vous en parle. Le fait étant que pour ma part ma bouche me précède toujours pour raconter mes aventures.

Éééh les amis cette ville fait partie des celles au monde où l’on perd facilement son naturel si l’on y prends garde, tellement tout autour de vous est artificiel et bling bling. J’en ai profité pour vous faire mon numéro à travers cette vidéo amateur de mon smartphone. Je vous conseille vos écouteurs si vous êtes sur PC.

Pour terminer mon commérage, sachez que dehors, il faisait 44 degrés genre quelqu’un te met en permanence un sèche cheveux sur la tempe 😕 . Et quand vous me voyez assise entrain de poser photos tout sourire c’est-du-bleuf. Le support en quelques secondes déjà te chauffe tellement les fesses que cela remonte jusqu’à ton … 😉  au point où t’est tentée de lyncher le pauvre qui a la bonne volonté de te prendre la pause s’il ne se dépêche pas. A contrario, les locaux sont ci rafraîchis que j’en ai grelotté tout le temps lors de séances pourtant très intéressantes. Une fois je n’en pouvais plus et j’ai réclamé les toilettes croyant pouvoir m’y réchauffer un moment mais je découvre avec HORREUR que même les chiottes sont climées!!! Pu***-de-Chien-de-Mer**! ( désolée mots censurés). C’est quoi ce pays de dingue? Je vous assure, les pots, jamais je n’aurais cru qu’il m’arriverait un jour de comprendre et voire d’excuser totalement le geste de se pommader en public de mon ex-président 🙂 Lui , c’était du lait corporel je crois, mais moi, une fois revenue à ma place, je n’aurais pas craché sur un bon bol de beurre de karité, pas le raffiné hein, le vrai de Djougou.

Le luxe est… je ne dirai pas insolent mais a-ga-çant. Franchement est ce que vous comprendrez ma frustration si je vous dis que même leur poubelles peuvent servir de vase de décoration dans mon salon? (tof 1 de la galerie). Pourtant Je ne pourrais pas m’y établir même si cela m’était offert. cela reviendrait à demander à une brebis de s’installer dans une cabane de singe perchée dans les arbres, ladite cabane fut-elle ci parfaitement aménagée et décorée, elle vous dirait « chacun son monde »  en plus  mon igname pilée va me manquer, d’ailleurs ce fut mon premier repas exigé dès mon retour tellement ras-l-bol de la bouffe industrialisée. Et je penses que c’est justement le but. Tout est pensé tourisme et business dans cette ville et rien de plus.

img_20160817_160645

BÉNÉ UN PEU DE SERIEUX

La question que nous devons nous poser c’est pourquoi eux ont réussi à monayer leur pétrole en quelque chose de tout à fait profitable pour leur peuple: le développement du tourisme qui met au travail toute leur population et même faute de main d’oeuvre, ils emploient des étrangers et que nous autres notre pétrole en Afrique semble être une malédiction. En tout cas pour les quelques pays qui se targuent d’en avoir? et cela reste valable pour les autres richesses de notre sol. C’est trop facile de se cacher derrière des raisons comme l’éternelle manipulation que nous subissons de l’l’Europe, des Etats Unis , de la Chine… comme disait l’autre, vivons de l’espoir que nous aurons la longévité pour vivre le jour où notre continent va arrêter de s’apitoyer sur son sort et se redresser.

img_20160817_203612

L’ALBUM TOFS AU COMPLET C’EST PAR ICI⇒

Alors voilà je m’en arrête là pour ce billet et je suis ravie d’être à nouveau avec vous. Je vous promet que la rentrée va être top sur ALF.COM

TRES BELLE FÊTE DE LA TABASKI A TOUS.

A vous lire aussi.

Par Bénédicte CAPO-CHICHI A. ce 12/09/2016

Rejoignez la communauté!
Nadège et Bénédicte, l'aventure continue...

Ne ratez aucune publication

Share

2 réflexions au sujet de « BÉNÉDICTE, SA CRISE ET APRES ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *